Pays Baltes : Estonie

Posted: under Pays Baltes, Vie de l'association Cap Vers.
Tags: , ,

ESTONIE : « Si vous voulez savoir comment est l’Estonie, vous prenez la Finlande dans ma tête et c’est exactement ça. »

Par là, ESTONIE,

Hum ! vous sentez vous aussi… ça sent fort… comme qui dirait les fins de vacances… hum, j’aime pas trop cette odeur je crois…

Me voici donc rendu en Estonie pour la dernière partie de mon court périple baltique.

Je m’arrête à Parnü, petite cite balnéaire entre Riga et Tallinn (la capitale de l’Estonie comme vous le savez tous…).

Petites vacances dans les vacances.
Ici, le rythme est tranquille et la ville un peu endormie. C’est la rentrée scolaire chez eux aussi et du coup il n’y a pas énormément de monde dans les rues de cette petite bourgade. En tout cas, l’ambiance est bonne. Les gens très souriants et aimables. L’arrivée en Estonie est plutôt douce (sauf pour le porte-monnaie, c est terriblement cher ici, aie !!!).

Si on m’avait envoyé ici les yeux bandés, je me serais dit : c’est vraiment bien quand l’image d’un pays correspond exactement a ce que vous imaginiez !
« C’est vraiment sympa de m’avoir envoyé en Finlande… Je voyais vraiment ça comme ça…
– Ah… c’est l’Estonie ?…
– désolé alors… »

Donc, voilà si vous voulez savoir comment est l’Estonie, vous prenez la Finlande dans ma tête et c’est exactement ça. Mouais… Pas très convainquant mon truc…

En tout cas, je m’y sens bien. Il y a je trouve une vraie différence avec les autres pays baltes. On ressent tout de suite que les origines ne sont pas les mêmes.

La langue, déjà, n’est pas d’origine slave. Elle est finnoise et cela s’entend. C est rigolo, il y a plein de doubles voyelles et des trémas un peu partout. Bon c’est pas facile à comprendre mais c’est pas très grave vu que tout le monde semble parler anglais ici, y a plein de glüüvitcsh ou de plaatschv.

L’architecture aussi est vraiment sympa. Sans doute un peu moins russe (orthodoxe plutôt) dans ses formes. En tout cas elle me touche particulièrement. Les villages traversés hier étaient vraiment magnifiques, avec presque que des maisons en bois peintes. Les couleurs vives utilisées doivent enlever un peu de la rudesse de l’hiver c’est sur.

Et puis, les gens… Sans doute ce qu’il y a de plus important quand même… Dès la première journée, ils m’ont paru gentils, un peu plus faciles d’accès qu’en Lituanie… ce n’est sans doute qu’un raccourci facile mais en tout cas, moi, ca m’a fait du bien…

Voilà pour les premières impressions sur Parnü, sans doute peu croustillantes à lire, pas d’anecdotes torrides, mais plutôt agréables a vivre. C est l’essentiel quand même…

Je pense qu’aujourd’hui, en bon vacancier, j’irai me promener un peu dans la ville, flâner, et puis sans doute un petit tour sur la plage de sable fin (bon l’eau doit être à 12 quand même…). Si je trouve quelques pierres, je ferai un petit cairn quand même, pour le souvenir (j’ai une réputation a tenir en plus…) et puis je me vois bien lire un petit peu …

J’aurai une pensée pour vous en tournant la dernière page…

Bises,

Simon, Parnü, 2 septembre 2004

Tallinn, terminus avant le retour en France, 6 septembre 2004

Il est l’heure de regrouper les affaires, de refaire son sac une dernière fois… Je rentre cet après-midi.

Dernière étape donc à Tallinn, la capitale de l’Estonie. Je sais que je n’aurai qu’une journée à consacrer à cette ville donc je me lève tôt pour en profiter au maximum.

Une fois encore, je me laisse porter par la ville et laisse de côté le Lonely.
Je découvre avec ce voyage que je me désintéresse de plus en plus des explications techniques et historiques.
Je préfère de loin me perdre et me laisser guider par mon instinct.

Là encore, la ville est magnifique, contraste étonnant entre cite médiévale et ville ultra moderne. L’héritage soviétique a rapidement disparu et il est difficile d’imaginer la ville telle qu’elle pouvait être il y a seulement dix ans. Les hauts buildings de verre côtoient à quelques mètres seulement les murs de pierre médiévaux et l’ensemble est finalement assez cohérent.

La nouvelle ville, ressemble étrangement a nos centres-villes français, grands magasins de mode se disputent les meilleurs emplacements pour promouvoir leurs marchandises… Je pourrais être à Londres, a Bordeaux ou à New York…

A l’intérieur de la vieille ville, on retrouve des maisons aux murs colorés qui, au soleil couchant donnent des teintes admirables et des ombres étonnantes. La vieille ville regorge de recoins et s y perdre est des plus agréables.

Tallinn me touche plus que Riga. Elle est sans doute un peu moins propre, mais sûrement un peu plus vivante. Plus touristique assurément, de nombreux Finnois et Allemands se promènent en cette fin d’été.
Comme a Parnu, l’accueil est plutôt chaleureux et me semble plus facile qu’avec les habitants de Riga par exemple. On ressent moins l’influence russe, c est sûr.
Je prends mon temps en terrasse à lire et a regarder les gens s’agiter devant moi.

En fin de journée, je m’en vais voir le port, partie de la ville qui n’est pas encore passée dans les mains des agents immobiliers. C est tout de suite plus crade, un peu plus vivant aussi… je passe dans une étrange halle ou les marchands russes vendent des fausses marques de fringues, des maillots de foot aux effigies des stars européennes et des kalachnikov en plastiques (!)… certains offrent même la panoplie parfaite du soldat russe, cela fait un peu froid dans le dos. Ici, c’est un peu plus bruyant mais ça vit de partout…

Finalement, je passe ma dernière soirée dans un pub à saouler mon désespoir de mon retour en France. Je fais ainsi honneur a cette ville portuaire une dernière fois

Voilà…

Merci a ceux qui ont pris le temps de lire tous ces messages, un peu longs, je l’avoue. Mais je dois avouer que j ai été un peu fainéant sur mon carnet de voyage et que ceci constitue l’essentiel de mes notes de bourlingage…

Bises a tous et a bientôt… at home of course

Simon

Comments (0) Sep 09 2004