Guatemala par Gaétan et Laurence

lagoatitlanguatemala

/lagoatitlanguatemala

Arrivée folklo a Guatemala City 2003-07-20 11:51:16

Hola muchachas, hola muchachos.
Arrivée folklo à Guatemala City ou la peur de la grande ville nous a poussés jusqu’à Antigua, à une heure. Bien arrivés en pleine nuit, nous avons failli dormir dehors !

Nous avons immédiatement mis le cap sur le lac Atitlan, résultat de l’éfondrement d’un cratère, aujourd’hui ceinture d’une chaîne volcanique.

Nous avons passé quelques jours à visiter les villages mayas installés sur les berges fertiles. Les femmes y portent encore le costume traditionnel et les hommes le chapeau.

Ensuite, changement de décor pour les hauteurs des Cuchumatanes dans le triangle Ixil. Cette région montagneuse très verdoyante est restée a l écart des influences touristiques. Les femmes y revêtent les huipils, superbes chemisiers et une coiffe avec des pompons. Quelques randos sont possibles, moyennant une carte et une cape de pluie.

Après, ce passage humide en terre maya, une dernière étape dans le village de Chichicastenango célèbre pour son marché haut en couleurs.

Demain, nous prendrons la route des ruines mayas de Tikal.

ILE D’ UTILA AU HONDURAS

plongée à Utila

plongée à Utila

QUELQUES NOUVELLES DES VOYAGEURS AVANT LEUR RETOUR AU PAYS.
CACHÉES AU BEAU MILIEU DE LA JUNGLE, LES PYRAMIDES DE TIKAL S’ÉLÈVENT COMME PAR MAGIE. EN HAUT, IL SUFFIT DE SE LAISSER BERCER PAR LE CRIS DES TOUCANS ET AUTRES SINGES HURLEURS. POUR MIEUX PROFITER DE CET ENDROIT, NOUS AVONS PLANTE LA TENTE. AIE, ENTRE LA CHALEUR ET LES MOUSTIQUES, IMPOSSIBLE DE FERMER L ŒIL.
ENSUITE, NOUS AVONS RADICALEMENT CHANGE D’ AMBIANCE ET SURTOUT DE LANGUE. SUR L ILE D’ UTILA AU HONDURAS, ON PARLE ANGLAIS ET C’ EST LE ROYAUME DES FISH BURGUERS ET BBQ PARTYS.
BON, VOUS L’ AUREZ COMPRIS, NOUS N’ AVONS PAS ÉTÉ SÉDUITS PAR L ILE. HEUREUSEMENT, NOUS AVONS PASSE BEAUCOUP DE TEMPS DANS L’EAU. ET LA …

LORS DE NOTRE BREF PASSAGE A COPAN, NOUS AVONS FORT HEUREUSEMENT PU VOIR UN ASPECT BIEN PLUS PLAISANT DU HONDURAS. GENTILLESSE ET DOUCEUR DE VIVRE SEMBLENT Y FAIRE BON MÉNAGE.
PAR AILLEURS, LES RUINES MAYAS SE CARACTÉRISENT PAR LA PRÉSENCE DE NOMBREUSES STÈLES FINEMENT TRAVAILLÉES.
DE RETOUR AU GUATEMALA, NOUS FLÂNONS DANS LES RUES COLORÉES D ANTIGUA. L’ ARCHITECTURE COLONIALE Y EST ENCORE Très PRÉSENTE AVEC EN ARRIÉRE PLAN LE VOLCAN AGUA.
A Celui-ci, NOUS AVONS TOUTEFOIS PRÉFÉRÉ LE SOUFFRE DU PACAYA. BIEN BELLE EXPÉRIENCE AVANT DE QUITTER L’ AMÉRIQUE CENTRALE.

HASTA LUEGO.
LAURENCE ET GAETAN

Sylvie et Eric au Maroc

1) Sylvie et Eric du Maroc 2003-05-07 22:47:32

tajine

tajine

Depuis ce soir,nous sommes arrivés sur Tineghir, point de départ pour les gorges du Toghra que nous escaladerons demain de bon matin et oui les vacanciers deviennent de vrais sportifs de la randonnée grâce a un guide exceptionnel que je suis!!ah que nous rions!!

Sylvie découvre l’ESPRIT de L’aventure notamment en fermant les yeux lorsqu il s’AGIT DE CHOISIR PUIS DORMIR DANS LES HOTELS une étoile. En plus Sylvie espère perdre 4 a 5 kilos avant les vacances estivales en ne profitant pas des succulentes soupes de harira spécialités locales ou de couscous préparés sur la place jeena el fena de marrakech. Quant a Eric goulu, il mange constamment par peur de tomber d’inanition !

Enfin bref nous sommes arrivés dimanche tranquillement sur Marrakech sous un soleil caché par les nuages ce qui nous a permis de marcher des heures dans la ville nouvelle du Gueliz, puis dans le souk ou nous déambulions parmi les différents quartiers des ferronniers, des potiers, des bijoutiers…et le quartier juif rempli des bonnes odeurs, des épices étoilées et d’une ambiance très animée et fraternelle.

Maintenant après 8 heures de car à travers l’Atlas en direction de Ouarzazate puis direction du sud est, nous contemplons sous un temps sec et sur la terrasse de l’hôtel les merveilleuses couleurs ocres variées de ces montagnes.

Besslama

Eric et sylvie

2) De Merzouga à Fès 2003-05-13 22:03:20

eric

eric

Après notre périple dans les gorges du toghra que nous avons atteintes après 15 km dans la superbe palmeraie nous avons poursuivi vers le désert saharien à savoir Merzouga puis Azrou avant d’arriver ce jour à Fès.

Nous avons été ébloui par les dunes de Merzouga. Nous avons dormi dans une oasis après 2 heures à dos de dromadaire ce qui est une expérience inoubliable en particulier pour les hommes!! La kasbah dans laquelle nous demeurions était superbe. Nous avons été chaleureusement accueilli et nos guides Mobareck et Hassan très disponibles à nous ouvrir les portes du désert et de la culture berbère.
Pour info, nous n’étions que deux touristes – ce qui est royal !!- ds la kasbah pendant une période creuse de la saison !!!Nous avons eu de la chance. Apres ce séjour dans le désert, nous nous sommes dirigés vers Azrou, petite cité de caractère considérée comme le Megève marocain. Pour la première fois, il a plu durant ce voyage, saisissant après la chaleur du désert.

Ce matin nous nous sommes installés à Fès et déambulons dans le dédale des ruelles médiévales de la médina  » Fès el bali ». Cette vue est magnifique. Sachez que la médina est la plus vieille au monde et conserve son atmosphère médiévale !

BS’LAMA.

Sylvie et Eric

A la découverte des Andes par Alain et Véro

1) Alain et Véro sont partis ! leur premier message…

Pays andiens

Pays andiens


ven. 03/01/2003 16:56

Après 12 heures de vol depuis Madrid, nous sommes bien arrives dans la capitale du Perou mais quand même un peu dérangé de la fiesta de la veille!

La température est agréable avec un taux d’humidité assez élevé. La ville est en pleine effervescence avec les klaxons des taxis jaunes, les vendeurs ambulants, les cireurs de chaussures…

Nous nous apprêtons a quitter Lima en bus pour aller vers Pisco au sud.

Bonne année a tous !
A plus tard
Véro et Alain

2) De NASCA à CUSCO

Nasca

Nasca

Deux jours plus tard à NASCA sur un plateau désertique où il ne pleut jamais, une civilisation pré-colombienne a gravé de gigantesques lignes géométriques et des dessins de plus de cent mètres de long. A quoi pouvaient bien servir ces symboles très élaborés datant de 2000 ans ?
Nous en savons un peu plus maintenant …

Au moment de quitter la ville, nous avons vécu une manifestation des habitants contre le gouvernement. Ils ont bloqué toute la ville. Aucun véhicule ne pouvait ni entrer ni sortir de la ville. Des dizaines de bus attendaient à l’extérieur de NASCA sous un soleil de plomb et nous étions bloqués dans notre hôtel avec d’autres voyageurs. Les manifestants étaient déterminés à poursuivre le blocus mais heureusement après une journée mouvementé, le gouvernement a engagé des négociations et le lendemain, ils ont réouvert la ville!

Après NASCA, direction CUSCO en bus par la cordillière des Andes (25 heures de voyage au lieu de 15) sur une route rarement goudronnée. Vers la fin du voyage, le bus s’est arrêté derrière une file de véhiculeS au milieu d’une magnifique vallée encaissée ! 3 jours auparavant, un glissement de terrain a recouvert l’unique piste et depuis des buldozers refont la piste. Mais pas de panique toute une vie s’est organisée loin des villages pour nourrir des centaines de passagers bloqués là : des poulets sont tués sur place, des légumes sont cuits avec l’eau du torrent et personne ne manque de nourriture !

Nous assistons à la fin des traveaux et la piste est réouverte l’après midi de notre passage.
Nous arrivons enfin dans la région de CUSCO pour démarrer de superbes randonnées

Nasca alain et véro

Nasca alain et véro

3) LA VALLEE SACREE DES INCAS Par alain gillot — 2003-01-17 01:38:20

Limatambo

Limatambo

Nous avons accompagné une famille de paysans dans leur travail quotidien. Durant leurs grandes vacances, les enfants participent également aux travaux difficiles des champs : biner les pommes de terre en pleine montagne à 2 heures de marche du village. Pendant ce temps, 3 femmes préparent le repas pour 30 personnes sur place…

Quelques jours plus tard, nous avons continué notre route en collectivo, à pied, en train vers la vallée sacrée des Incas, pour terminer par la découverte de la fameuse citée perdue du MACHU PICHU. Après la dissipation des nuages, nous avons découvert progressivement ce site entouré de montagnes et de forêts vierges à perte de vue…

De retour à CUSCO, ancienne capitale des Incas, nous partons demain vers PUNO et le LAC TITICACA.

4) Iles de Taquilles et La Paz Par webcapvers — 2003-01-29 11:23:51

Lac Titicaca

Lac Titicaca

De PUNO, 4 heures de navigation sur un bateau en bois pour atteindre l’Ile de TAQUILES au large du lac TITICACA à 3 800 m. d’altitude…
Sur cette petite Ile de 7 km de long, les habitants ont conservé leur tradition : les hommes tricotent tout en marchant et les femmes les suivent en filant la laine ! Nous avons rencontré un jeune garçon qui passera ces deux mois de vacances à tricoter des gants !

Un peu d’histoire :
Avant l’arrivée des Espagnols, les habitants de TAQUILES, ne connaissaient pas l’écriture alors ils tricotaient de larges ceintures avec différents motifs. Chaque dessin représentait une étape des travaux agricoles.

Avec des locaux, nous sommes partis en barque pour aller négocier auprès d’un pêcheur une belle truite de 3 kg. nous l’avons cuisiné et partagé avec une famille. Celle-ci nous à fait deux bons repas copieux !
Bien sur accompagne de riz et de frites comme d’hab.!

Au retour de TAQUILES, nous sommes passes par les villages flottants des UROS. Chez eux, tout est en roseaux : habitations, bateaux, miradors…Les Iles sont construites à proximité de la côte là où la végétation est abondante. Leur tradition perdure sans doute par le tourisme !

Le passage de la frontière entre le PEROU et la BOLIVIE en nocturne fût épique : recherche du douanier sous l’orage, négociation et formalité de passage à la lampe torche…

De COPACABANA, au bord du Lac, direction SORATA a 3 heures de piste de l’axe
principal, nous sommes redescendus a 2 600 m d’altitude. La température est plus agréable mais les pluies sont abondantes. Les randonnées furent
écourtées à cause des traversées de torrents impraticables. Nous aurons à
peine vu les sommets enneigés de plus de 6 000 mètres à cause d’ un ciel toujours bouché !

Poursuite du parcours en remontant sur l’altiplano a 3 600 m pour arriver à la capitale : LA PAZ. Cette ville est entièrement encaissée comme dans un canyon. Nous retrouvons la pleine effervescence des grandes villes avec un trafic important de bus et de vendeurs ambulants. Nous en repartirons très vite pour retrouver du calme.

Lac Titicaca

Lac Titicaca

5) SUR L’ALTIPLANO EN BOLIVIE ! Par alain gillot — 2003-02-03 23:34:22

vehicule sur salar

vehicule sur salar


Depuis 15 jours, il est assez difficile de circuler en Bolivie!
Il pleut beaucoup et les pistes sont souvent bloquées, sans compter qu’actuellement les paysans planteurs de Coca se révoltent contre le gouvernement qui souhaite reduire les champs de coca illegaux. Certaines routes sont bloquées depuis 2 semaines par les paysans !

Apres un trajet encore memorable, nous avons quand même reussi a atteindre la petite ville d’UYUNI. D’ici il etait assez facile d’organiser un circuit pour partir 3 jours en Vehicule 4*4 (C’est le seul moyen) à la decouverte d’ une magnifique région !
Roulant en pleine Nature entre 3600 et 5000 metres, les paysages sont à couper le souffle:
Des immenses lacs salé desechés tout blancs, des pics enneigés a plus de 6000 mètres, des lagunes colorés, des geysers au milieu de paysages lunaires…

Nous avons pu nous baigner (et nous laver) dans des sources d’eau chaude à 4900 metres d’altitude au lever du soleil!

Apres un parcours de 500 Km, Le chauffeur nous a deposé a la frontiere du CHILI pour rejoindre l’oasis de SAN PEDRO D’ATACAMA au milieu du désert. Nous sommes donc redescendu de l’ALTIPLANO pour retrouver une chaleur étoufante et plus une goutte d’eau !
Nous aurions bien garder un peu de fraicheur sur la piste en VTT pour atteindre le Canyon du diable et la vallee de la lune mais l’effort en valait la peine !

Apres la grande traverse du désert d’Atacama 1600 Km en 24 heures de bus, nous voici a SANTIAGO DU CHILI.
Demain nous poursuivons l’avanture vers MENDOSA en ARGENTINE !

Alain et Véro

lagunas

lagunas

La soirée Assemblée générale du 16 février 2002

Première publication :2003-01-01 16:47:18

Article du journal Ouest-France

article_of_16022002

article_of_16022002

Samedi soir la toute jeune association Cap vers… (elle a été crée le 21 decembre ) a tenu sa premiere assemblée génerale à la salle Oudinot (centre Murat) en présence d’une quarantaine de membres et sympathisants.

Quatre amis, Yolande Landelle, Veronique Feurprier, Anita Bourgeais et Eric Burel, sont à l’origine de Cap vers… qui a pour but de réunir tous les voyageurs et amateurs d’aventures afin de partager l’amour des voyages hors des sentiers battus dans le respect des pays visités.

Nous souhaitons proposer à nos adhérents la possibilité de trouver au sein d’un centre de ressource la possibilité d’échanger sur leur vecu lors d’un voyage avec la possibilité d’ouvrir le dialogue sur des soirées à thèmes. De continuer cet echange de situations vécues au travers de soirées Diaporama, video… d’expositions photos, de peintures ou de recettes culinaires. D’organiser, pourquoi pas, des sorties week end à thèmes lors de randonnées en Mayenne mais aussi dans tout le Grand-Ouest , souligne Yolande Landelle.

Le but de cette premiere rencontre qui réunissait une quarantaine d’adhérents, était de constituer un conseil d’administration de l’associatlon grâce à la nomination d’au moins quatre membres supplèmentaires. Chose aisée car tous ces passionnés de l’aventure (raisonnable) n’ont eu aucune djfficultée à les trouver. Ont été élus au C.A : Laurence Barreau, Sylvie Bouczo, JeanPierre Cailleau et Gaetan Camporelli.

Une soirée avec un repas sur le thème de Madagascar a suivi cette réunion. L’expositlon photo realisée par Ghislaine Laurent était très éloquente et démontrait bien toute la diversité de la vie malgache.

Le Conseil d’administratlon se réunira prochaînement pour confirrner le bureau à l’origine de l’association.

Pratique : Associatlon Cap vers…
58, rue FrancisLevesque
53000 Laval
Télé 43 53 36 87
La cotisation est de 6 euros.