A la découverte des Andes par Alain et Véro

Posted: under Carnets des voyageurs, Les Andes.

1) Alain et Véro sont partis ! leur premier message…

Pays andiens

Pays andiens


ven. 03/01/2003 16:56

Après 12 heures de vol depuis Madrid, nous sommes bien arrives dans la capitale du Perou mais quand même un peu dérangé de la fiesta de la veille!

La température est agréable avec un taux d’humidité assez élevé. La ville est en pleine effervescence avec les klaxons des taxis jaunes, les vendeurs ambulants, les cireurs de chaussures…

Nous nous apprêtons a quitter Lima en bus pour aller vers Pisco au sud.

Bonne année a tous !
A plus tard
Véro et Alain

2) De NASCA à CUSCO

Nasca

Nasca

Deux jours plus tard à NASCA sur un plateau désertique où il ne pleut jamais, une civilisation pré-colombienne a gravé de gigantesques lignes géométriques et des dessins de plus de cent mètres de long. A quoi pouvaient bien servir ces symboles très élaborés datant de 2000 ans ?
Nous en savons un peu plus maintenant …

Au moment de quitter la ville, nous avons vécu une manifestation des habitants contre le gouvernement. Ils ont bloqué toute la ville. Aucun véhicule ne pouvait ni entrer ni sortir de la ville. Des dizaines de bus attendaient à l’extérieur de NASCA sous un soleil de plomb et nous étions bloqués dans notre hôtel avec d’autres voyageurs. Les manifestants étaient déterminés à poursuivre le blocus mais heureusement après une journée mouvementé, le gouvernement a engagé des négociations et le lendemain, ils ont réouvert la ville!

Après NASCA, direction CUSCO en bus par la cordillière des Andes (25 heures de voyage au lieu de 15) sur une route rarement goudronnée. Vers la fin du voyage, le bus s’est arrêté derrière une file de véhiculeS au milieu d’une magnifique vallée encaissée ! 3 jours auparavant, un glissement de terrain a recouvert l’unique piste et depuis des buldozers refont la piste. Mais pas de panique toute une vie s’est organisée loin des villages pour nourrir des centaines de passagers bloqués là : des poulets sont tués sur place, des légumes sont cuits avec l’eau du torrent et personne ne manque de nourriture !

Nous assistons à la fin des traveaux et la piste est réouverte l’après midi de notre passage.
Nous arrivons enfin dans la région de CUSCO pour démarrer de superbes randonnées

Nasca alain et véro

Nasca alain et véro

3) LA VALLEE SACREE DES INCAS Par alain gillot — 2003-01-17 01:38:20

Limatambo

Limatambo

Nous avons accompagné une famille de paysans dans leur travail quotidien. Durant leurs grandes vacances, les enfants participent également aux travaux difficiles des champs : biner les pommes de terre en pleine montagne à 2 heures de marche du village. Pendant ce temps, 3 femmes préparent le repas pour 30 personnes sur place…

Quelques jours plus tard, nous avons continué notre route en collectivo, à pied, en train vers la vallée sacrée des Incas, pour terminer par la découverte de la fameuse citée perdue du MACHU PICHU. Après la dissipation des nuages, nous avons découvert progressivement ce site entouré de montagnes et de forêts vierges à perte de vue…

De retour à CUSCO, ancienne capitale des Incas, nous partons demain vers PUNO et le LAC TITICACA.

4) Iles de Taquilles et La Paz Par webcapvers — 2003-01-29 11:23:51

Lac Titicaca

Lac Titicaca

De PUNO, 4 heures de navigation sur un bateau en bois pour atteindre l’Ile de TAQUILES au large du lac TITICACA à 3 800 m. d’altitude…
Sur cette petite Ile de 7 km de long, les habitants ont conservé leur tradition : les hommes tricotent tout en marchant et les femmes les suivent en filant la laine ! Nous avons rencontré un jeune garçon qui passera ces deux mois de vacances à tricoter des gants !

Un peu d’histoire :
Avant l’arrivée des Espagnols, les habitants de TAQUILES, ne connaissaient pas l’écriture alors ils tricotaient de larges ceintures avec différents motifs. Chaque dessin représentait une étape des travaux agricoles.

Avec des locaux, nous sommes partis en barque pour aller négocier auprès d’un pêcheur une belle truite de 3 kg. nous l’avons cuisiné et partagé avec une famille. Celle-ci nous à fait deux bons repas copieux !
Bien sur accompagne de riz et de frites comme d’hab.!

Au retour de TAQUILES, nous sommes passes par les villages flottants des UROS. Chez eux, tout est en roseaux : habitations, bateaux, miradors…Les Iles sont construites à proximité de la côte là où la végétation est abondante. Leur tradition perdure sans doute par le tourisme !

Le passage de la frontière entre le PEROU et la BOLIVIE en nocturne fût épique : recherche du douanier sous l’orage, négociation et formalité de passage à la lampe torche…

De COPACABANA, au bord du Lac, direction SORATA a 3 heures de piste de l’axe
principal, nous sommes redescendus a 2 600 m d’altitude. La température est plus agréable mais les pluies sont abondantes. Les randonnées furent
écourtées à cause des traversées de torrents impraticables. Nous aurons à
peine vu les sommets enneigés de plus de 6 000 mètres à cause d’ un ciel toujours bouché !

Poursuite du parcours en remontant sur l’altiplano a 3 600 m pour arriver à la capitale : LA PAZ. Cette ville est entièrement encaissée comme dans un canyon. Nous retrouvons la pleine effervescence des grandes villes avec un trafic important de bus et de vendeurs ambulants. Nous en repartirons très vite pour retrouver du calme.

Lac Titicaca

Lac Titicaca

5) SUR L’ALTIPLANO EN BOLIVIE ! Par alain gillot — 2003-02-03 23:34:22

vehicule sur salar

vehicule sur salar


Depuis 15 jours, il est assez difficile de circuler en Bolivie!
Il pleut beaucoup et les pistes sont souvent bloquées, sans compter qu’actuellement les paysans planteurs de Coca se révoltent contre le gouvernement qui souhaite reduire les champs de coca illegaux. Certaines routes sont bloquées depuis 2 semaines par les paysans !

Apres un trajet encore memorable, nous avons quand même reussi a atteindre la petite ville d’UYUNI. D’ici il etait assez facile d’organiser un circuit pour partir 3 jours en Vehicule 4*4 (C’est le seul moyen) à la decouverte d’ une magnifique région !
Roulant en pleine Nature entre 3600 et 5000 metres, les paysages sont à couper le souffle:
Des immenses lacs salé desechés tout blancs, des pics enneigés a plus de 6000 mètres, des lagunes colorés, des geysers au milieu de paysages lunaires…

Nous avons pu nous baigner (et nous laver) dans des sources d’eau chaude à 4900 metres d’altitude au lever du soleil!

Apres un parcours de 500 Km, Le chauffeur nous a deposé a la frontiere du CHILI pour rejoindre l’oasis de SAN PEDRO D’ATACAMA au milieu du désert. Nous sommes donc redescendu de l’ALTIPLANO pour retrouver une chaleur étoufante et plus une goutte d’eau !
Nous aurions bien garder un peu de fraicheur sur la piste en VTT pour atteindre le Canyon du diable et la vallee de la lune mais l’effort en valait la peine !

Apres la grande traverse du désert d’Atacama 1600 Km en 24 heures de bus, nous voici a SANTIAGO DU CHILI.
Demain nous poursuivons l’avanture vers MENDOSA en ARGENTINE !

Alain et Véro

lagunas

lagunas

Comments (0) Jan 03 2003